Rechercher
  • BEMOR Performance

1 mois sans faire de force est bon pour toi !


Le monde a carrément arrêté de tourner depuis quelques semaines avec ce virus dont nous ne pouvons pas prononcer le nom sur YouTube. Les restaurants sont fermés, les travailleurs ne travaillent plus, les gens doivent rester à la maison… et les gyms sont fermés. C’est la catastrophe.


Comment allez-vous maintenir vos gains si durement gagnés?


Plutôt que de se plaindre, voyons cette crise du bon côté. Pour vous qui aimez vous entraîner en force, sachez qu’un mois sans forcer peut…actuellement être une bonne chose pour vous.


Voici 5 bonnes raisons!



Hypertrophie


Même sans salle d’entraînement, il est possible de travailler en hypertrophie. Sachez qu’il existe 3 mécanismes pour stimuler l’hypertrophie.


  • La tension mécanique

  • Les dommages musculaires

  • Le stress métabolique


Rapidement, la tension mécanique est le principal mécanisme pour gagner de la masse musculaire. Il est principalement activé lors des séries plus lourdes et à plus courte durée.


Quant à eux, les dommages musculaires sont souvent liés aux courbatures. Même s’il n’est pas souhaitable d’être courbaturé pendant 1 semaine après avoir fait un entraînement, être un peu courbaturé peut être un indicateur de gains musculaires. C’est souvent plus facile d’aller maximiser ce mécanisme en utilisant des tempos plus lents et des nouveaux exercices.


Finalement, il y a le stress métabolique, qui est associé à l’effet de congestion musculaire. La fameuse pompe! Ce mécanisme est souvent plus maximisé par les séries à hautes répétitions et les temps de repos plus courts.


Avant d’aller plus loin, sachez que si vous voulez approfondir la théorie sur ces mécanismes, vous pouvez aller visionner cette vidéo!


Mais bon! Même avec peu de poids pour s’entraîner, vous voyez qu’il est tout de même possible d’aller chercher 2 des 3 mécanismes d’hypertrophie. Surtout pour vous les powerlifters qui passez 90% de votre temps dans les 1 à 5 répétitions, sachez que d'aller travailler dans les 10, 15, 20 et 30 répétitions va en réalité procurer à votre corps un nouveau stimulus pour grossir. En autant que vous vous entraîniez près de l’échec, ça devrait être suffisant pour vous permettre de gagner en hypertrophie… ou du moins pour maintenir vos gains.


Comme nous savons que la masse musculaire est le facteur le plus important pour la production de force, sachez que si vous êtes au moins en mesure de la maintenir, vous vous placez en bonne position pour revenir forts à la réouverture des salles d'entraînement. Évidement, votre technique et l’efficacité de votre système nerveux seront affectés, mais ces aspects reviendront assez vite.


Mobilité


C’est aussi une excellente période pour travailler votre mobilité. Beaucoup trop de powerlifters ne sont pas assez mobiles.


  • Leurs épaules roulent vers l’avant à cause des années de bench press...

  • Leurs fléchisseurs de la hanche sont trop tendus à force de rester assis...

  • Et ainsi de suite...


Heureusement, la mobilité ne requiert aucun matériel et peut ajouter des années à votre carrière en force. Ce n’est peut-être pas toujours motivant de faire de la mobilité après une séance de 2h au gym. Par contre, vos entraînements actuels ne sont surement pas aussi longs et vous avez du TEMPS. Aucune excuse!


Gestion des blessures


Pendant ce mois où vous ne pourrez pas faire de squat, de développé couché et de soulevé de terre, vous pourrez profiter de cette période pour soigner vos petits bobos et donner une chance à vos articulations toujours trop sollicitées de récupérer. En réalité, cette période de repos va peut-être même prévenir des blessures à long terme. Si vous êtes du genre à toujours avoir un petit quelque chose aux coudes, aux genoux, aux épaules ou au dos, c’est le temps d’utiliser cette période pour revenir au gym en étant à 100% pour la première fois depuis bien des années peut-être.


C’est aussi le temps de penser à prévenir les blessures et à travailler les petits muscles que vous ne travaillez jamais. Qui dit petits muscles, dit aussi petites charges. Pensez à votre coiffe des rotateurs, à vos petits et moyens fessiers, vos trapèzes inférieurs, vos abdominaux et vos dentelés antérieurs, par exemple.


Motivation


Pensez-y! Vous allez être tellement plus motivés lorsque vous retournerez au gym. Même ceux qui ne s’entraînaient qu'une fois par mois publient actuellement sur Facebook en mentionnant à quel point ils ont hâte de retourner à la salle d'entraînement. Imaginez comment VOUS, qui êtes assidus constamment, aurez hâte d’y retourner. Ce sera un retour en force ! Le retour du champion.


Temps


Finalement, vous possédez la seule chose que nous ne nous pouvons pas acheter avec de l’argent : du temps. Vos entraînements sont moins longs qu’à l’habitude et vous avez probablement plus de temps libres. Investissez en vous et profitez de ce temps pour apprendre. Lisez des livres, écoutez des podcasts, regardez des vidéos. Utilisez ce temps pour vous perfectionner sur un sujet : la nutrition, la périodisation, les méthodes d’entraînement, la récupération. Peu importe ce qui vous intéresse, vous en serez gagnants à long terme.


Si vous lisez cet article, vous êtes chanceux! Vous avez la santé, un toit, de la nourriture. Vous êtes probablement mieux que 90% de la population sur terre.


Alors un mois sans faire de force… ce n’est pas si mal !


Si tu as aimé cet article, n’hésite pas à nous suivre sur Instagram, Facebook et YouTube et à t'abonner à nos podcasts!

BEMOR PERFORMANCE

Club de powerlifting

  • Facebook
  • Instagram
  • YouTube
  • Spotify noir Icône

© 2020 by Bemor Performance. Proudly created with Wix.com