Rechercher
  • BEMOR Performance

5 ERREURS QUE TU FAIS PEUT-ÊTRE EN COMPÉTITION!



Voici 5 erreurs que tu fais peut-être en compétition!


Si tu as besoin d'aide avec ta préparation, n'hésite pas à nous écrire pour qu'on puisse t'accompagner et te permettre d'atteindre tes objectifs!



#1 Avoir un premier essai trop élevé


Tu ne devrais jamais manquer de force à ton premier essai. C’est celui qui sert à briser la glace et sécuriser ton lever. Le but n’est donc pas de faire un record personnel.


Si tu ne veux pas être disqualifié de la compétition, c’est super important que tu réussisses au moins un essai de chaque lever. Réussir ton premier essai est donc une priorité.


C’est d’ailleurs pourquoi nous encourageons, à quelques exceptions près, à reprendre la même charge au 2e essai suite à un premier essai raté. Et ça s’applique même si c’était à cause d’une faute technique et non d’un manque de force.


De façon générale, nous recommandons un premier essai aux alentours de 90 à 92% de ton max.


Et si pour une raison X tu ne te sens pas aussi en forme qu’à l’habitude dans ton échauffement, n’hésite pas à aller baisser ton premier essai. Tu as jusqu’à 3 minutes avant le début de la compétition pour le faire.


#2 Focuser sur ce que tu ne contrôles pas


Et la liste peut être longue…


- L’heure de la pesée de ne te convient pas…

- Tu n’aimes pas l’arbitre…

- La pause au bench est trop longue…

- Il y a trop d’athlètes en même temps à l’échauffement…

- Tu n’as pas assez de temps entre tes essais…


Et bien sache que tu ne contrôles pas ces aspects et que tout le monde est dans le même bateau. Vaut donc mieux concentrer ton énergie sur ce que TOI tu peux faire pour avoir une compétition à la hauteur du travail que tu as accompli dans les dernières semaines.


#3 Ne pas compartimenter tes levers


UN. LEVER. À. LA. FOIS.


Si un essai ne se passe pas comme prévu, c’est à toi d’adapter ton discours pour que le reste se passe mieux. Et si par exemple tu es déçu de ton résultat au squat, ta compétition n’est pas gâchée pour autant. C’est pour ça que tu dois apprendre à compartimenter les levers. Lorsque le squat est terminé, il est terminé. Tu passes au bench et c’est un peu comme commencer une nouvelle journée.


#4 Manger n’importe quoi


Ça fait peut-être plusieurs semaines que tu t’entraînes très fort et que tu manges bien. Même si tu as réussi ta pesée, ce n’est pas le moment de te claquer un party de bouffe. En compétition, nous te conseillons d’opter pour des aliments que tu consommes habituellement et qui te font sentir bien. Tu ne veux pas avoir envie de vomir à chaque essai ou sentir que ta ceinture est trop serrée non plus. Et tu veux avoir une énergie constante tout au long de la compétition. Idéalement, nous te conseillons de rester relativement santé dans tes choix.


#5 Faire preuve d’arrogance

Tu n’es pas plus important qu’un autre. Même si tu es en compétition, tu n’as pas à rabaisser les autres pour te remonter. En fait, si tu as confiance en toi, tu ne devrais pas en ressentir le besoin. Vaut donc toujours mieux créer une énergie positive autour de toi. Et peu importe le résultat, tu n’as pas à être déçu si tu sais que tu as tout donné. Le gagnant d’une compétition est le meilleur à cette journée. Point.


Sur ce, n’hésite pas à nous suivre sur Instagram, Facebook et YouTube et à t'abonner à nos podcasts!


BEMOR PERFORMANCE

Club de powerlifting

  • Facebook
  • Instagram
  • YouTube
  • Spotify noir Icône

© 2020 by Bemor Performance. Proudly created with Wix.com