Rechercher
  • BEMOR Performance

5 CHOSES QUE TU DOIS ARRÊTER TOUT DE SUITE POUR DEVENIR FORT !!


Comprendre les RPEs

Voici 5 choses que tu fais peut-être et qui te nuisent potentiellement en powerlifting sans que tu ne t’en rendes compte. Si tu as des objectifs ambitieux, nous te conseillons fortement d’évaluer ces quelques points.


#1 : Manquer de concentration durant tes entraînements


Si tu vas au gym pour accomplir tes objectifs, laisse ton cellulaire de côté. C’est souvent une distraction inutile.


Concentre-toi sur l’important du moment présent : ton entraînement. À partir du moment où tu franchis les portes du gym, tu dois t’assurer de laisser de côté ce qui risque de nuire à tes performances. Tes séries d’échauffement sont importantes. Ton top set est important. Tes back-off sets sont importants. Tes accessoires sont importants.


D’ailleurs, c’est exactement le point #2 : Ne pas accorder autant d’importance aux « séries faciles » qu’aux « séries difficile ». Si tu t’appliques seulement pour ton top set parce que c’est ta partie préférée, mais que tu négliges tout le reste…ne t’attends pas à avoir des résultats extraordinaires.




#3 : Ne pas avoir une technique constante


Un peu dans le même ordre d’idées, si tu veux t’améliorer en powerlifting, tu ne dois pas seulement t’appliquer techniquement sur les séries que tu considères importantes. De toute façon, elles le sont toutes!


Attention aussi pour ne pas changer ta technique lorsque la charge devient plus lourde. Par exemple, plusieurs athlètes lorsqu’ils deviennent stressés descendent moins bas au squat, ne font pas une aussi longue pause à la poitrine au bench ou modifient la vitesse de leur mouvement dans la phase excentrique. Ce n’est pas une bonne idée! Fais-toi confiance!


#4 : Avoir trop d’objectifs en même temps


Si tu veux gagner de la force, perdre du gras, gagner du muscle et améliorer ton cardio simultanément, ne t’attends pas à avoir des résultats extraordinaires sur chacun d’entre eux. Parfois, vaut mieux focuser sur une voire deux choses à la fois seulement.


#5 : Prendre des décisions sur le coup de l’émotion


Si tu as tendance à vouloir changer tout ton plan d’entraînement à la suite d’un seul mauvais entraînement…ce point est pour toi. Savais-tu qu’il est tout à faire normal d’avoir de moins bons entraînements. La pire chose à faire dans ce cas est de prendre des décisions basées sur le coup d’émotions comme la colère, la tristesse ou la déception. Si tu changes ton plan à chaque fois que tu as une mauvaise journée, tu ne seras jamais constant. Et la constance est super importante si tu as des objectifs ambitieux et si tu veux performer longtemps.


Et dernière chose! Fais attention aussi pour ne pas que ta mauvaise JOURNÉE d’entraînement se transforme en une mauvaise SEMAINE d’entraînement simplement à cause de ton attitude face à cette mauvaise journée.


Sur ce, n’hésitez pas à nous suivre sur Instagram, Facebook et YouTube et à vous abonner à nos podcasts!